Les énergies renouvelables

energies renouvelables

Présentation

Les énergies renouvelables (solaire, éolien, bois,…) représentent une solution rationnelle et durable aux problèmes énergétiques actuels (hausse des coûts, diminution rapide des ressources, pollution, etc.). De très nombreux projets de recherche tentent ainsi d’optimiser la production d’énergie grâce à des sources renouvelables non polluantes.

Le but des dossiers sur les énergies renouvelables est d’informer sur

  • les politiques menées en France et en Europe .
  • les perspectives à court, moyen et long terme,
  • les subventions ,
  • les innovations,
  • etc..

 

Les principales énergies renouvelables sont :

  • hydroélectricitéL’énergie hydroélectrique
  • Windpower old and newL’énergie éolienne
  • bucheL’énergie de biomasse
  • solaircapteurL’énergie solaire
  • geothermieLa géothermie
  • hydroélectricitéLes énergies marines

Stratégie politique sur les énergies renouvelables

La cop21 est venue booster la mise en oeuvre des énergies renouvelables pour lutter contre le réchauffement climatique .

L’Union Européenne avec le paquet climat-énergie, a mis en place en 2008 une politique commune de l’énergie . Le paquet climat-énergie a pour objectif de permettre la réalisation de l’objectif « 20-20-20 » ou « 3×20 » visant à :

  • faire passer la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique européen à 20 % ;
  • réduire les émissions de CO2 des pays de l’Union de 20 % ;
  • accroître l’efficacité énergétique de 20 % d’ici à 2020.

D’ici à 2020, la France devra avoir au moins doublé la part des énergies renouvelables dans sa consommation d’énergie. Le « paquet Energie-Climat  » adopté par l’Union Européenne en 2008 l’y oblige. Ce texte prévoit que d’ici 2020, au moins 20% de l’énergie consommée par les pays de l’UE devra avoir été produite à partir d’énergies renouvelables. Pour la France, cela signifie qu’il faut passer de 10,5% (en 2007) à 23% en 2020.

C’est écologiquement indispensable, technologiquement possible et économiquement rentable.La transition énergétique, à savoir le passage des énergies fossiles aux renouvelables, pose de nombreux défis : coûts, efficacité énergétique, stockage de l’énergie, impact sur le paysage, déboisement, etc. Certains voient ces défis comme autant d’obstacles qui rendent une transition complète impossible et appellent donc à la plus grande prudence dans ce débat.

Les principales mesures

  • L’instauration d’un crédit d’impôt pour les moyens de production utilisant les énergies renouvelables
  • L’obligation d’achat de l’électricité produite avec des tarifs spécifiques pour chacune des filières (éolien, photovoltaïque, biomasse etc)
  • L’incitation à l’implantation d’équipements hydroélectriques destinés à turbiner le débit minimal d’eau que tout exploitant doit laisser à l’aval de ses ouvrages de retenue en faisant bénéficier l’électricité ainsi produite de l’obligation d’achat
  • La simplification des démarches administratives pour les projets domestiques
  • La mise en place de certification et de labels permettant de mieux identifiés les acteurs et les technologies
  • Le lancement d’appels d’offres via le fond chaleur et le fond démonstrateur afin de stimuler la r&d et d’accélérer la dissémination des nouvelles technologies.
  • La définition d’objectifs quantitatifs dans le cadre des programmations pluriannuelles des investissements (ppi)
  • La mise en œuvre d’une régulation pour assurer un développement maîtrisé de l’énergie éolienne en créant des zones de développement de l’éolien
  • La mise en place d’une réglementation spécifique pour les installations photovoltaïques au sol…

La part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique est passée de 8% en 2004 à 14% en 2012, selon la Commission européenne, encore loin de l’objectif de 20% fixé pour 2020.

Les points faibles des énergies renouvelables

Les principaux points faibles des énergies renouvelables sont une production d’énergie irrégulière et un prix parfois élevé.

La production d’énergies renouvelables dépend inéluctablement des conditions climatiques. Elle varie d’heures en heures pour l’électricité éolienne ou photovoltaïque et d’une année sur l’autre pour l’hydroélectricité et la biomasse.

Les différentes aides aux énergies renouvelables

Où en est on ?

EurObserv’Er, le consortium spécialisé dans le suivi du développement des énergies renouvelables dans l’Union Européenne a rendu en décembre 2013 les conclusions de son baromètre pour l’année 2012. L’étude démontre une augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique européen de 1,3 point. En 2012, 14,4% de l’énergie consommée en Europe était d’origine renouvelable contre 13,1% en 2011.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.