Rénovation pour sénior

sdb sénior

Rénovation pour sénior, ensemble nous allons adapter votre habitat

Bateco entreprise tous corps d’état adapte votre habitat pour votre maintien à domicile Demandez un RdV

La rénovation pour sénior à pour but de permettre le maintien à domicile pour ceux qui le souhaitent.Les seniors veulent rester le plus longtemps possible dans leur habitat. Mais encore faut-il que leur logement soit adapté à leur mode de vie. Nous sommes tous concernés par le vieillissement et la population française vieillie d’année en année. 25% de plus de 65 ans et 10% dépassant les 80 ans, voilà à quoi ressemblera la France de 2030.

Bateco est le spécialiste de la rénovation pour sénior

Pour vous accompagner dans votre projet Bateco et son équipe s’engage :

ecoute-conseil

un conseiller prend en charge votre projet

amélioration du confort

amélioration du confort

securite-habitat

amélioration de la sécurité

renovation ecologique

rénovation écologique pour un habitat sain

Les questions les plus fréquentes :

  • Comment améliorer le confort et la sécurité ?
  • Combien coûte une rénovation pour sénior ?
  • Suis je obliger de déménager ?
  • Comment faire pour avoir un devis, du conseil ?

Bateco est à votre service pour traiter toutes vos questions.

rénovation pour sénior accueil Contactez nous pour un devis rénovation pour sénior devis gratuit

L’offre Bateco de rénovation pour sénior

L’offre Bateco s’articule sur plusieurs axes :

  • Le conseil (comment adapter la salle de bains, minimiser les chutes,…)
  • L’architecture d’intérieurs
  • Les travaux de rénovation pour sénior (aménagement de la SdB, travaux de sécurité,..)
  • Utilisation de matériaux écologiques préservant la santé et l’environnement .

Quels types de travaux pour les séniors ?

Bateco met en oeuvre 2 types de travaux :

Les travaux de sécurité

Les travaux de sécurité portent à la fois sur les biens et les personnes :

  • porteblinde4portiervideoProtection et contrôle des accès (porte blindée, portier vidéo,…),
  • pilotageeedomussystème d’alarme et domotique avec détecteurs (fumée, incendie, inondation),
  • detecteurdechutesystème de détection et d’alerte en cas de chute.

Les travaux de confort

Les accidents  à domicile sont beaucoup fréquents qu’on le pense. Selon la Haute Autorité de la Santé (HAS), 450.000 chutes sont constatées chaque année dont près des deux tiers à domicile. Pour les éviter et aussi permettre à la personne tombée de se relever, il existe des solutions faciles à mettre en œuvre qui consistent à améliorer la circulation et à réduire les conséquences de chutes:

  • Élargissement des ouvertures,prévoir des mains courantes dans les couloirs, les sanitaires et des rampes dans les escaliers.
  • Pose de revêtements souples aux sols (moquette, dalles plastiques,..)
  • monteescalierInstallation d’un ascenseur intérieur ou monte escalier.
  • douchehandicapAménagement des pièces humides (Toilettes, salle de bains, cuisine,…): Installation de douche à l’italienne avec siège, baignoire à porte , barres d’appuis , etc…
  • eedomus-handicapRendre l’habitat intelligent (ouvertures des volets, du portail, commandes des éclairages et chauffage , balisages ;etc…) , système domotique,..
  • climatiseurClimatisation
  • sellier-escaliercombleaméliorer l’éclairage. Augmenter la puissance des ampoules et ajouter des lampes stables (éviter les halogènes sur pied qui, certes, éclairent bien mais peuvent tomber et provoquer un incendie) . Baliser les escaliers et les accès les plus fréquentés la nuit
  • ….

Les aides à la rénovation pour sénior

aidehandicapDes aides financières permettent aux personnes agées, d’engager des travaux d’adaptation de leur logement:

  • Le Crédit d’impôt : 25 % de la dépense de vos travaux de rénovation et adaptation, qui engagent des dépenses d’installation ou de remplacement d’équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées. Il faut s’adresser au centre des impôts.
  • Aide personnalisée à l’autonomie(APA) : attribuée dans le cadre du maintien à domicile s’appuyant sur l’élaboration d’un plan d’aide prenant en compte tous les aspects de la situation de la personne âgée. L’APA finance en totalité ou partiellement les dépenses liées à l’adaptation du logement.Elle peut être mobilisée pour financer et pour réaliser des évaluations et des travaux.
    • Où s’adresser ? : Auprès du Conseil Général du département du lieu de résidence.
    • Qui est concerné ? Des conditions sont nécessaires pour pouvoir bénéficier de cette aide :
      •     Avoir 60 ans et être en situation de perte d’autonomie
      •     Attester d’une résidence stable et régulière en France. Pour les personnes de nationalité étrangère, il s’agit de confirmer leur situation régulière en matière de séjour en France

Les régions et les départements peuvent aider à financer une partie des travaux de rénovation ou de transformation:

 

  • La Caisse de retraite: subvention destinée à des travaux d’adaptation ou d’amélioration de l’habitat.
  • Le Comité Départemental d’Habitat et d’Aménagement Rural
  • Les associations PACT.
  • L’Anah : Avec le vieillissement de la population, la question du bien vieillir chez soi devient un enjeu majeur de société. C’est pourquoi l’Anah qui a consacré plus de 58 millions d’euros en 2010 à l’adaptation des logements à la perte d’autonomie a décidé de s’associer avec la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) afin d’offrir à leurs bénéficiaires la possibilité d’être pris en charge dans leurs démarches de travaux.

Êtes-vous concerné par les aides de l’Anah ?

Pour savoir si votre situation, votre logement et votre projet de travaux vous permettent de bénéficier d’une aide de l’Anah, voici les conditions générales et les bonnes questions à se poser :

Qui peut bénéficier d’une aide ?

  • Les « propriétaires occupants », c’est à dire les propriétaires qui occupent leur logement (sous conditions de ressources).
  • Les « propriétaires bailleurs », c’est à dire les personnes possédant un ou plusieurs biens immobiliers et qui louent ou souhaitent louer, en réalisant ou non des travaux.

 

Pour quels logements et quels travaux ?

Les logements doivent être achevés depuis au moins 15 ans à la date où la décision d’accorder la subvention est prise.

  • Ils doivent être d’un montant minimum de 1500 € HT, sauf pour les propriétaires occupants aux ressources « très modestes », pour lesquels aucun seuil n’est exigé.
  • Ils ne doivent pas être commencés avant le dépôt de la demande de subvention.
  • Ils doivent être compris dans la liste des travaux recevables. Ceci exclut les petits travaux d’entretien ou de décoration, ainsi que les travaux assimilables à de la construction neuve ou à de l’agrandissement.
  • Les travaux compris dans le projet doivent se rapporter à une priorité d’intervention de l’Anah : traitement de l’habitat indigne ou très dégradé, rénovation thermique de l’habitat et lutte contre la précarité énergétique, adaptation des logements à la perte d’autonomie liée au handicap ou au vieillissement, redressement des copropriétés en difficulté.
  • Ils doivent être réalisés par des professionnels du bâtiment.

Peut-on vous refuser une subvention ?

Oui, la subvention n’est jamais un droit.

La décision est prise au niveau local. Pour ce faire, les priorités nationales de l’Anah sont adaptées localement, en fonction des contextes propres à chaque territoire et des moyens disponibles.

Chaque projet de travaux est étudié sous ses différents aspects : social, technique et montage financier.