Les 7 points clés d’un aménagement combles réussi

création de combles

L’aménagement combles d’une maison ou d’un appartement au dernier étage d’un immeuble permet d’agrandir l’espace d’habitation sans déménager, au moindre coût. A Paris et région parisienne, où le prix au m2 est élevé,  ce type de rénovation permet de valoriser à peu de frais son bien immobilier. Pour réussir ces travaux d’aménagement combles il faut traiter un certain nombre de points clés.

1 – Traiter l’espace

Pour pouvoir aménager ses combles , encore faut-il disposer de volumes et surfaces exploitables : hauteur entre le plancher et le faitage minimale d’au moins 2m et d’une surface loi carrez  de 14 mètres carrés . Dans le cas contraire, il faudra trouver  des solutions techniques tel que modifier la charpente, surélever la toiture ou décaisser le plancher.

2 – La législation

La règlementation en vigueur souligne qu’une création de surface de plancher supérieure à 20 m2 nécessitera la demande d’un permis de construire. En zône urbaine, le seuil est relevé à 40 m2 . Si la surface totale de l’habitat après travaux est supérieure à 170 m², un permis de construire et le recours à un architecte sera nécessaire . Si les travaux de rénovation ne modifie pas l’aspect extérieur  ni ne crée une surface de plancher supérieur à 20m2, il n’y a pas de nécessité de permis.  Pour la création d’ouvertures  (ajout de fenêtres de toit ou velux) une simple déclaration de travaux suffit.

3 – Bien isoler ses combles

isolation combles

On estime généralement à environ 30% les déperditions thermiques de l’habitat par les c planchers haut et combles. Ils méritent donc une isolation renforcée, quel que soit l’usage auquel on les destine (combles perdus ou combles aménagés). L’isolation thermique ne doit pas se faire au détriment de la ventilation en s’opposant aux flux de vapeur d’eau. L’exécution doit être réalisée très soigneusement. Tout joint mal traité crée un pont thermique qui se révèle source de déperdition, de dégradation et d’insalubrité ( moisissures, pourritures …). La continuité parfaite de l’isolant doit donc être assurée. A cet effet, on fera en sorte de toujours croiser les différentes couches d’isolant. Il faut donc privilégier tous les isolants respirants tel que la laine de bois, ouate de cellulose, etc… En aménagement vos combles, choisissez  des isolants qui respectent les critères fixés par le crédit d’impôt ( R=6m².K/W ) . En adoptant des isolants qui respectent ces critères vous serez éligible aux  aides fiscales .

4 – L’accessibilité aux combles

aménagement combles escalier

L’accès aux combles nécessitent la création d’une trémie qui rime le plus souvent avec l’engagement d’un bureau d’études, et le choix d’un escalier . Échelle de meunier ou escalier confortable les possibilités sont nombreuses; encore faut-il que l’accès soit adapté à votre espace et à l’aménagement de vos combles . Donc si vous le pouvez penser à l’accessibilité  des personnes âgées ou handicapées en prévoyant rampes et garde corps , indication lumineuse, et au passage du mobilier.

5 – Solidité du plancher

C’est un point important souvent négligé. Si vous devez installer plusieurs chambres, une SdB, choisissez des matériaux légers (cloisons en placo, parquet,…) et renforcez la structure du plancher. L’aménagement de combles est le travail de professionnel (architectes, bureaux d’études, artisans , entrepreneurs,…), n’hésitez pas à embaucher un architecte d’intérieurs qui vous accompagnera à chaque étape de l’aménagement de vos combles (conseils, démarches, études, plans, pilotage des travaux, etc…).

6 – Laissez passer la lumière

Créer des ouvertures , si elles n’existent pas, pour grand vélux qui permettront un éclairage en lumière naturelle. Intégrez à vos ouvertures un système de volets roulants motorisés télécommandable qui assurera la gestion de la lumière et de la sécurité.

7 – Traitement de la charpente et des bois

C’est un point essentiel dans votre rénovation. On découvre souvent des poutres en mauvais état quand on accède à ses combles (traces d’humidité, poutres qui s’effritent,…) . Tous ces éléments doivent nous alerter et impliquer un traitement de votre charpente curatif ou préventif et des éléments en bois des combles.

Conclusions

Si vous traitez ces 6 points clés vous devriez éviter les problèmes importants. D’autres points de l’aménagement de combles resteront à gérer comme la décoration, l’installation électrique et chauffage, la SdB, etc…

Notre conseil : si vous n’êtes pas un pro du bâtiment prenez un maitre d’oeuvre qui traitera l’ensemble de votre projet d’aménagement combles.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.